Pourquoi j’aime l’été … et toutes les saisons !

Alors, à l’occasion des deux vagues de canicules du mois de juillet, j’ai entendu un bon nombre de personnes se plaindre de la chaleur, ce qui est entièrement compréhensible quand la température à Paris a dépassé les 40°. En revanche, en dehors de ces cas extrêmes, j’ai toujours pensé que tout le monde aimait l’été. Déjà, c’est la période des congés payés, qui, en France, sont une véritable institution, qui concerne même ceux qui n’y ont pas droit ou n’en prennent pas à cette période. C’est la saison des fruits d’été : les pêches, brugnons, nectarines, abricots, prunes, je les veux tous ! Et j’aime tellement la lumière et le beau temps que je ne pouvais pas comprendre que quelqu’un puisse préférer le froid et la grisaille de l’hiver à Paris.

Eh bien, ça existe. J’en connais personnellement deux. Et je me suis dit que, toute proportion gardée, c’est ainsi que les personnes qui ressentent de l’attraction physique pour les autres doivent se sentir quand je parle de mon asexualité. Notre vision du monde paraît tellement naturelle et normale, que c’est plus que déconcertant quand elle est confrontée à une vision différente mais néanmoins tout aussi réelle. La similitude s’arrête là, car ce n’est pas le sujet de cet article. C’était juste la référence obligatoire  sur ce blog dédié principalement à l’asexualité !

Alors, reprenons. J’aime l’été, et pour moi, se plaindre parce qu’il fait chaud en été alors qu’il y a tant d’autres choses à aimer dans cette saison est incongru. C’est justement parce qu’il fait chaud qu’il est possible de se baigner à l’extérieur, de se promener dans la nature, de manger en terrasse ou dans le jardin avec ses amis. C’est ça qui est formidable, non ? Et puis, même si on passe l’été au travail (ce qui est mon cas), c’est aussi génial de pouvoir profiter de journées plus longues pour aller se promener dans les rues ou passer du temps dans un parc après le travail, prendre des transports un peu moins encombrés que d’habitude et y entendre parler toutes sortes de langues étrangères, et même faire les soldes si c’est votre truc !

Alors que je déteste l’hiver. Il fait froid, il pleut, de ce crachin qui peut durer toute une journée. Il fait gris, il manque tellement de lumière que parfois, la différence entre le jour et la nuit est à peine remarquable. Et puis, je n’apprécie pas vraiment non plus les fêtes de fin d’années, je n’ai pas envie de me réjouir à cette période. Sauf que, l’hiver peut aussi avoir ses bons côtés. Je les ai bien cherchés, et pour certains, je me les suis même créés. C’est le chocolat chaud parfumé à la cannelle que je prends après le dîner, c’est ne pas avoir à chercher d’excuses quand j’ai envie de rester chez moi au calme avec mon chat, ce sont les douches bien chaudes qui réconfortent quand je rentre d’une longue promenade et que j’ai froid. Et enfin, ce sont les vacances au soleil que je m’offre parce que j’en ai un besoin quasi vital. Alors oui, si on me le demande, je déteste l’hiver, mais parfois, je me dis que c’est quand même chouette !

Ma saison préférée est le printemps. J’adore les soirées qui s’étirent, les fleurs qui apparaissent sur les arbres et répandent cette odeur si particulière de renouveau, j’aime la météo capricieuse et ses fameuses giboulées, j’aime ressortir mes vêtements plus légers et ne pas être obligée de prévoir 10 minutes pour m’habiller chaque fois que je sors, c’est la saison sur terre battue au tennis qui se termine en apothéose avec Roland-Garros ! Et puis, surtout, au printemps, j’ai l’impression que tout d’un coup, j’ai une chance extraordinaire, que je réussis tout ce que j’entreprends, que l’univers des possibles reprend son expansion.

Mais si j’y réfléchis bien, il y a aussi certaines choses que je n’apprécie pas non plus. C’est souvent une période très chargée au travail, les soirées sont si longues que j’ai du mal à maintenir mon rythme normal de sommeil. Avec la météo, même si j’apprécie les changements, je ne sais pas non plus comment m’habiller pour la journée. De même qu’en automne, je ressens un peu de spleen à voir la durée des jours décroître peu à peu, les arbres perdre leurs feuilles et à devoir troquer les robes légères pour les pantalons ou les collants. En revanche, j’aime l’atmosphère de la rentrée scolaire, c’est comme en début d’année civile, je planifie mes activités, je me fixe des objectifs et surtout, je pars en vacances quand tout le monde rentre !

Tout ça pour dire que oui, je comprends tout à fait les personnes qui n’aiment pas l’été. Moi non plus, je n’aime pas avoir trop chaud. Les nombreux travaux dans la ville font un bruit difficilement supportable et circuler, même à pied, est plus difficile. Beaucoup de commerces et d’administrations sont fermés ou tournent au ralenti, acheter sa baguette quotidienne peut parfois être difficile dans certains quartiers. C’est comme pour toutes les situations et saisons dans la vie : il y a des avantages et des inconvénients, des contraintes et des bénéfices.

Je l’ai compris l’an dernier, quand j’ai déterminé que je n’allais pas laisser le spleen de l’automne dégénérer en dépression saisonnière. J’ai consciemment cherché les points positifs de l’hiver, et je les ai cultivés. Chaque fois que le ciel était gris, je me rappelais que je serais bientôt au soleil, et quand il faisait froid, je me rappelais le goût du chocolat chaud. Sans doute l’hiver a-t-il aussi été plus doux l’an dernier, mais c’est ce monde que je me suis créé qui a fait toute la différence pour moi. Je peux toujours détester l’hiver, tout en appréciant de le vivre. Parce que je sais aussi que ce n’est qu’une question de temps et que le printemps finit toujours par revenir. Et que le temps qui passe, c’est notre vie qui se déroule, et c’est bien tout ce que nous avons. Alors, pourquoi la gâcher en se plaignant de la météo ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :